Quoi faire‎ > ‎

Chasse & pêche

Chasse

La chasse sportive se pratique autour du lac Chaud et pour en savoir plus sur les périodes et règlements concernant la chasse des oiseaux migrateurs, dindons sauvages, perdrix, aussi bien que celles des mammifères comme l’ours ou le chevreuil, veuillez vous référer à l’information plus bas.  Les promeneurs seraient bien avisés de consulter l'information sur les périodes de chasse avant de circuler en forêt, histoire d'assurer leur sécurité.

 Pour en savoir plus sur la chasse des oiseaux migrateurs au Québec, 

        Consultez le règlement de chasse aux oiseaux migrateurs du Québec;

 Pour en savoir plus sur les périodes de chasse sportive et les limites de prises au Québec,

        Consultez le site du Ministère des ressources naturelles du Québec;

 Pour en savoir plus sur la chasse au dindon sauvage

        Consultez la page dédiée aux règles en vigueur pour de cette chasse.

Pêche 

La pêche est un de vos sports favoris et comme plusieurs vous pratiquez ce sport au lac Chaud? Nous retrouvons plusieurs espèces de poissons dans le lac comme par exemple l’achigan, le brochet, l'éperlan, l'omble moulac ou le touladi.  Sachez que la saison de la pêche varie selon les espèces de poisson et qu’il y a des limites au nombre de poissons que vous pouvez avoir en votre possession.  

Il est bon de noter que le nombre de poissons inclut ceux que vous pêchez et aussi ceux que vous avez dans votre frigo ou congélateur. À cet égard, veuillez consulter le site du ministère des ressources naturelles et de la faune pour connaître la quantité exacte.

À noter que la pêche blanche (ou pêche sur glace) est interdite au lac Chaud à des fins de conservation de la faune aquatique.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site web du Ministère des ressources naturelles du Québec afin de connaître les périodes de pêche ainsi que les limites de prises.


La petite histoire de l’ensemencement du lac Chaud

Le lac Chaud a été ensemencé à plusieurs reprises avec des poissons de la famillle des salmonidés (qui inclut les ombles, corégones, touladi, ouananiche et truites) depuis 1938.  Plusieurs inventaires ont été effectués entre 1953 et 1991.  

Selon l’historique de ces inventaires plusieurs espèces de poisson se retrouvent au lac Chaud : crapet-soleil, achigan à petite bouche,perchaude,barbotte brune, grand brochet, ouitouche, chabot visqueux, épinoche à trois épines, touladi, meunier noir, meunier rouge, grand corégone, cisco de lac et omble de fontaine.  

Entre 1967 et 1972, le gouvernement ensemence le lac avec de l’éperlan arc-en-ciel et de la ouananiche.  En 1992, on débute l’ensemencement du touladi étant donné sa surexploitation due à la pêche sportive.  

En 2005, une étude réalisée par le ministère des ressources naturelles de la faune et des parcs[1] indique que la population du touladi est bien présente dans le lac Chaud et qu’il est prioritaire pour la conserver de remettre à l’eau des touladis de moins de 55 centimètres et de fermer la pêche d’hiver.  On apprend également que la population du grand corégone a largement diminué et que celles de la ouananiche et du cisco de lac ( une espèce indigène) ont disparu du lac Chaud. 

Depuis plusieurs années et grâce aux dons reçus par ses membres ou toute autre personne intéressée, l’association des propriétaires du lac Chaud ensemence le poisson hybride moulac pour le bénéfice des pêcheurs.  Vous pouvez contribuer à l’ensemencement du lac lorsque vous devenez membre ou lors de votre renouvellement.

Pour en savoir plus sur la problématique de l'ensemencement, cliquez ici.

[1] Louise Nadon, Ministère des ressources naturelles de la faune et des parcs, Diagnose du lac Chaud dans la municipalité de Rivière Rouge, Janvier 2005.






ENCADRÉ - Qu’est-ce qu’un omble  « MOULAC » ?

 L’omble « moulac » est un poisson issu d’un croisement entre une truite mouchetée femelle (maintenant appelé omble de fontaine) et d’une truite de lac mâle (maintenant appelé touladi).   C’est un hybride fertile qui fut introduit au Québec suite à la diminution de la qualité de pêche de l’omble fontaine dans un grand nombre de lacs québécois.  Ceci serait dû à l’introduction d’une espèce compétitrice comme par exemple le meunier noir. L’omble  moulac  fait parti de la famille des salmonidés et son poids moyen est entre 1 et 2 kilogrammes. Veuillez vous référer à la photographie montrant la distinction entre l’omble moulac et l’omble de fontaine pour voir les caractéristiques physiques de ces deux espèces.



Vrai ou faux

La « lacmou » est un poisson hybride entre une truite de lac et d’une truite mouchetée?